mardi 6 septembre 2011

OGM : José Bové relaxé, Monsanto débouté

Après la relaxe des huit faucheurs volontaires, dont José Bové, jugés le 14 juin 2011, le procureur de la République de Poitiers a annoncé qu’il ferait appel. La relaxe avait été obtenue suite à une erreur dans la plainte déposée par le Parquet et Monsanto. José Bové dénonce “une décision politique ” et s’est étonné que “le parquet s’acharne à défendre Monsanto”, les OGM étant selon lui “majoritairement refusés par la population et les agriculteurs”. Les faucheurs volontaires étaient poursuivis pour avoir détruit le 15 août 2008 deux parcelles expérimentales de maïs OGM de la société Monsanto, à Civaux et Valdivienne (Vienne).

www.infogm.org